BRADBURY CHRONIQUES MARTIENNES PDF

The following chapter, "Ylla", moves the story to Mars, describing the Martians as having brown skin, yellow eyes, and russet hair. Ylla, a Martian woman trapped in an unromantic marriage, dreams of the coming astronauts through telepathy. After taking his gun under the pretense of hunting, he kills astronauts Nathaniel York and "Bert" as soon as they arrive. As the ship approaches their planet, the Martians begin to adopt aspects of human culture such as playing and singing American songs, without any idea where the inspirations are coming from. This story tells of the "Second Expedition" to Mars.

Author:Faule Malajinn
Country:Ecuador
Language:English (Spanish)
Genre:Business
Published (Last):13 October 2009
Pages:208
PDF File Size:17.36 Mb
ePub File Size:19.86 Mb
ISBN:725-9-28323-172-5
Downloads:59487
Price:Free* [*Free Regsitration Required]
Uploader:Meztit



Puis une longue vague de chaleur balaya la petite ville. La vibration de fournaise passa sur les pavillons, les buissons, les enfants. On se passa le mot dans les maisons grandes ouvertes. Skis et luges devenaient soudain inutiles. La neige qui tombait du ciel froid sur la ville se transformait en pluie chaude avant de toucher le sol. Il y avait vingt ans que Mr. Il allait se passer quelque chose.

Elle attendit. Rien ne se passa. Mais non. Et il avait Grands dieux! Elle ferma les yeux pour en revoir la forme. Des cheveux noirs, des yeux bleus et une peau blanche! Pourtant je le comprenais.

K tourna les talons. Le soleil se couchait. La brise agita les cheveux feuille-morte de Mrs. Elle acheva sa chanson. En fait, je ne sais pas! Je ne sais pas pourquoi. Le soleil avait disparu. Tu te sens bien? Tu veux y aller ou pas? Les lunes blanches jumelles se levaient. Allez, viens. Un autre soir. Les oiseaux de feu attendaient sur le doux sable frais, rutilants comme un lit de charbons ardents.

La nacelle blanche flottait dans le vent nocturne, claquant doucement au bout des mille rubans verts qui la reliaient aux oiseaux. Les rubans se tendirent, la nacelle se cabra. Elle ne regardait pas son mari. Elle ne regardait que le ciel. Son mari dit quelque chose. Histoire de savoir si on ne pourrait pas aller passer quelque temps, oh, une huitaine de jours, pas plus, dans les montagnes Bleues.

Tu sais bien. Elle lui tourna le dos. Elle ouvrit les yeux. Sans savoir pourquoi, elle se sentit incapable de le regarder en face. Je crois vraiment que tu devrais voir un docteur.

K toucha une colonne. Le visage de Mr. K demeurait impassible. Nos offres.

EUGEN BARBU INCOGNITO PDF

Chroniques martiennes

.

AMF 8270 PDF

Ray BRADBURY, Chroniques martiennes

.

Related Articles